Topsante.org

La santé pour tous !

Saviez-vous que l’agriculture biologique utilise des pesticides ? Une enquête menée par Res Communis vient pour remettre les choses dans leur contexte et démontrer la différence entre l’agriculture conventionnelle et l’agriculture Bio.

 La différence entre le conventionnel et le bon réside dans un cahier des charges des pesticides plus sévère du côté de l’agriculture biologique. D’ailleurs, selon l’Article 16 paragraphe 1 sur règlement européen (CE) n°834/2007, l’utilisation des pesticides en agriculture bio est autorisée.

L’agriculture bio n’est pas exempte de pesticides : Dans le cahier de charges d l’agriculture bio, on retrouve les solutions phytosanitaires et une longue liste de produits utilisés méconnu des gens. A noter que les produits phytosanitaires sont toutes les substances contenant plusieurs composés actifs contribuant à :

La conservation des végétaux. La protection des produits végétaux contre tout organisme nuisible. La régularisation de croissance

Les produits phytosanitaires les plus utilisés sont généralement les pyréthrines, l’azadirachtine, le souffre, le cuivre, l’endosulfan, entre autres. La toxicité de ces produits est même classée en trois grandes catégories (toxicité chez les mammifères, toxicité pour les espèces non ciblées et la catégorie comportement dans l’environnement) par SAgE, l’organisme canadien de référence.

Les vins biologiques infestés par le cuivre : Une enquête menée par Agriculture & Environnement a démontré que 29 vins testés et sélectionnés de toute la France présentaient des résidus de cuivre. Cette enquête indique également qu’il n’y a pas de différence de quantité entre les produits phytosanitaires dans les produits issus de l’agriculture conventionnelle et le cuivre détecté dans les vins biologiques.

Scroll to top